Tout savoir sur le défi!

Télécharger le dépliant         Download the leaflet

La sécurité avant tout!

Le port d’équipement de protection, tel que des lunettes et des gants, est fortement recommandé lors de la fabrication de votre véhicule. Merci de prendre soin de vous!

Important : modifications aux règlements 6.5. et 7.4.

Des changements ont été apportés aux règlements 6.5. et 7.4. Voyez les énoncés plus bas.

1. Le défi

1.1.    Construire un véhicule qui effectuera un aller-retour en utilisant l’énergie éolienne dans une direction et l’énergie potentielle gravitationnelle dans l’autre.

2. Description du concours

Pour réussir le défi, le véhicule devra effectuer un aller-retour le plus rapidement possible selon l’une ou l’autre des conditions suivantes, au choix de l’équipe :

2.1.    Il doit utiliser l’énergie éolienne pour l’aller et l’énergie gravitationnelle pour le retour.
ou il doit utiliser l’énergie gravitationnelle pour l’aller et l’énergie éolienne pour retour.

2.2.    Puisque le ventilateur sera allumé durant tout le temps de l’essai, le vent aidera dans une direction et nuira dans l’autre.

2.3.    Une charge peut être rapportée de la zone de chargement jusqu’au volume de départ pour des points supplémentaires.

3. L’aire de jeu

SOT2016_illustrationVentilateur Lasko 3733

3.1.    L’aire de jeu sera délimitée avec du ruban adhésif rouge sur le sol. Le revêtement du sol, lors de la finale nationale, sera du linoleum noir.

Le modèle du ventilateur utilisé pour le défi est le Lasko 3733, qui est le même modèle du défi « Attache ta tuque » de l’édition 2010.

3.2.    Toutes les dimensions de l’aire de jeu sont précises au demi-centimètre près.

3.3.    On ne peut garantir l’espace au sol à l’extérieur de l’aire de jeu.

4. Pour inscrire un pointage, le véhicule doit :

4.1.    Traverser entièrement la ligne de départ.

4.2.    Franchir en entier la ligne de chargement.

4.3.    Retraverser en entier la ligne de départ.

5. Formule

Formule de pointage

5.1.    D : distance (arrondie au centimètre) entre la ligne de départ et la ligne de chargement. Cette distance, choisie par l’équipe, peut être entre 150 cm et 500 cm.

5.2.    t : intervalle de temps (évalué à l’aide d’un chronomètre) entre le moment où la ligne de départ est franchie et celui où le véhicule retraverse en entier la ligne de départ après avoir atteint la zone de chargement. Le temps est mesuré en seconde avec une précision au dixième de seconde.

5.3.    Masse initiale : masse (mesurée au gramme près) du véhicule lors de la mise en marche.

5.4.    Masse finale : masse (mesurée au gramme près) du véhicule ou du véhicule avec la charge si celle-ci est utilisée. Pour que la charge soit comptabilisée dans le pointage, elle doit être sur le véhicule et ne plus toucher au sol lorsque le véhicule et la charge traversent en entier la ligne de départ.

5.5.    Deux essais officiels sont permis pendant le temps alloué. La distance D peut changer entre les deux essais. Le pointage du meilleur essai est conservé.

6. Définitions

6.1.    Volume de départ : le volume de départ est de 50,0 cm x 150 cm x 100 cm de hauteur. Ces dimensions excluent le ruban adhésif.

6.2.    Marqueurs : objets utilisés afin de positionner la ligne de chargement. Ceux-ci sont placés par l’arbitre, à 50 cm à l’extérieur et de chaque côté de l’aire de jeu, à la distance annoncée par le représentant de l’équipe.

6.3.    Ligne de départ : cette ligne est tracée avec un ruban adhésif qui délimite le côté externe du volume de départ dans la direction de la zone de chargement.

6.4.    Ligne de chargement : ligne virtuelle déterminée par la position des marqueurs placés par l’arbitre à l’extérieur de chaque côté de l’aire de jeu.

6.5.    Zone de chargement : la zone située au-delà de la ligne de chargement. Elle se trouve au sol et mesure 150 cm de largeur et AU MINIMUM
100 cm de longueur
. C’est dans cette zone que doivent être déposés la charge et le support de charge s’il y a lieu.

6.6.    Zones du ventilateur : c’est dans l’une ou l’autre de ces zones que le ventilateur doit être déposé au sol par l’équipe.

6.7.    Véhicule : tout ce qui est contenu dans le volume de départ lorsque débute l’essai officiel. La masse du véhicule doit se situer entre 200 g et 5000 g. S’il y a utilisation d’un outil pour la mise en marche, celui-ci ne fait pas partie du véhicule.

6.8.    Charge : si l’équipe le désire, un objet, entre 100 g et 1000 g, peut être rapporté de la zone de chargement jusqu’au volume de départ pour des points supplémentaires (voir masse finale en 5.4). Dans ce cas, l’équipe doit fournir la charge et celle-ci doit être placée dans la zone de chargement. La partie supérieure de la charge ne peut pas dépasser une hauteur de 100 cm en tout temps.

6.9.    Support de charge : un objet, fourni par les participants, peut être utilisé, entre autres, pour faciliter la récupération de la charge. Si c’est le cas, la somme de la masse du support de charge et de la charge doit être entre 100 g et 1000 g. La hauteur du support de charge ne doit pas excéder 100 cm. Le support de charge peut transmettre son énergie potentielle gravitationnelle au véhicule seulement dans la direction ou l’énergie gravitationnelle est utilisée.

6.10.   Représentant de l’équipe : membre désigné par l’équipe participante qui assume, lors d’un essai officiel, les responsabilités suivantes :

6.10.1.    Annoncer à l’arbitre la distance D afin qu’il puisse positionner les marqueurs.

6.10.2.    Annoncer à l’arbitre que son équipe est prête à effectuer un essai officiel.

6.10.3.    Faire l’action de mise en marche.

7. Règlement

Une équipe peut être disqualifiée ou perdre un essai si elle transgresse un des règlements suivants :

7.1.    Les seules énergies permises pour le déplacement du véhicule sont celles fournies par le vent du ventilateur dans une direction et l’énergie potentielle gravitationnelle dans l’autre.

7.2.    Toute autre forme d’énergie peut être utilisée pour effectuer des actions autres que le déplacement. La combustion est interdite.

7.3.    Lorsque l’équipe se déclare « prête » pour un essai officiel, le véhicule doit être stationnaire dans le volume de départ. L’équipe ne doit plus toucher au véhicule jusqu’à la mise en marche.

7.4.    La mise en marche du véhicule doit être effectuée à partir d’une seule action, d’une seule main. L’utilisation d’un outil est permise. L’énergie fournie par cette action ne doit pas être transférée au véhicule. Après la mise en marche, toute intervention humaine mettra fin à l’essai.

7.5.    Si un support de charge ainsi qu’une charge sont utilisés, ils doivent respecter tous les éléments de la section « Définitions » les concernant.

7.6.    Le véhicule doit demeurer entier et avoir un point de contact en tout temps sur l’aire de jeu pendant un essai officiel.

7.7.    Le véhicule, le support de charge et la charge ne doivent pas entrer en contact avec le ventilateur.

7.8.    Le véhicule, le support de charge, la charge, les outils, ainsi que le reste du matériel technique doivent être contenu dans un maximum de deux boîtes de papier de 5000 feuilles 8½ x 11. Les boîtes doivent être distinctes et se refermer à leurs dimensions d’origine.

7.9.    Le fonctionnement du véhicule ne doit présenter aucun danger ni risquer d’endommager l’aire de jeu et les lieux de la compétition.

Les organisateurs des finales locales peuvent adapter les modalités relatives à la finale nationale. Il est cependant recommandé de respecter, autant que possible, les règlements tels qu’ils seront appliqués au cours de la finale nationale. Le comité directeur de Science, on tourne ! n’est pas responsable des changements apportés aux règlements au moment des finales locales.

8. Déroulement de la finale nationale

Avant la compétition

8.1.    La veille de la compétition, chaque équipe participante, qu’elle appartienne à la catégorie professionnelle ou amateur, doit faire vérifier son véhicule ainsi que la charge et le support de charge, s’il y a lieu.  Elle doit alors démontrer que le véhicule est conforme à tous les règlements.

Pendant la compétition

8.2.    L’ordre de passage est déterminé au hasard.

8.3.    Chaque équipe dispose de cinq minutes en coulisse pour assembler et préparer son véhicule. Une table est mise à sa disposition.

8.4.    À l’invitation de l’animateur, l’équipe dépose son matériel dans l’aire de présentation et dispose alors de deux minutes pour faire son exposé oral. Un temps de cinq minutes est alloué pour :

8.4.1.    Mettre en place et préparer le véhicule.

8.4.2.    Mettre en place le ventilateur.

8.4.3.    Mettre en place la charge et le support de charge si nécessaire.

8.4.4.    Faire des essais (non officiels).

8.4.5.    Annoncer à l’arbitre la valeur de D.

8.4.6.    Effectuer un ou deux essais officiels.

8.4.6.a.    Le représentant de l’équipe doit demeurer près du véhicule pendant que les autres se retirent avec les boîtes et le reste du matériel technique.
8.4.6.b.    Le représentant de l’équipe annonce à l’arbitre que l’équipe est prête pour l’essai officiel. À partir de cet instant, il ne doit plus toucher au véhicule (ni la charge, ni le support de charge, s’il y a lieu) jusqu’à l’action de mise en marche.
8.4.6.c.     L’arbitre vérifie l’aire de jeu et le respect des règlements 7.3 et 7.5.
8.4.6.d.    Un coup de sifflet annonce le début de l’essai officiel, et l’arbitre met en marche le ventilateur à la puissance maximale, soit la position 3.
8.4.6.e.    Le représentant de l’équipe peut alors effectuer l’action de mise en marche.
8.4.6.f.     L’essai peut être interrompu par l’équipe si elle le désire. Aucun pointage n’est alors comptabilisé pour cet essai.
8.4.6.g.    La masse initiale et la masse finale sont mesurées à la fin de chaque essai réussi. Le temps est arrêté pour effectuer la mesure. Pendant ce temps d’arrêt, l’équipe ne peut pas préparer le véhicule pour le prochain essai.
8.4.6.h.    L’équipe peut, s’il reste du temps au décompte de cinq minutes, réaliser un second essai. Celui-ci peut être effectué avec une distance D plus grande ou plus petite que celle annoncée au premier essai.
8.4.6.i.     Le meilleur pointage des deux essais est utilisé pour le classement.

8.5.    Les cinq équipes ayant obtenu les meilleurs pointages se qualifient pour la finale.

La finale nationale

8.6.    Les étapes de la compétition sont répétées, à l’exception de la présentation orale. Le ventilateur est démarré à la puissance intermédiaire, soit la position 2.

8.7.    L’équipe gagnante est déterminée par la somme des pointages de la qualification et de la finale.

8.8.    Si une égalité survient lors de la finale, l’équipe ayant le véhicule le plus léger l’emporte.

© Copyright - Science, on tourne! - Une réalisation de valerie•b•design Partenaire majeur :

Un événement du :