Loading...
Accueil2020-05-26T08:50:27-04:00

Le concours scientifique intercollégial du Québec!

Organisé par le Centre de démonstration en sciences physiques, le concours scientifique et technique Science, on tourne! présente une formule originale qui permet de susciter, d’encourager et de soutenir l’intérêt des jeunes pour la science et les technologies.

Nouvelles

Programme – Finale nationale 2024

Précisions au règlement 4.4

Message de la part du comité de coordination national :

Bonjour à toutes et à tous,

Au regard de récentes discussions, il existe un malentendu autour du règlement 4.4 et nous nous voyons obligés de le préciser pour éviter de devoir disqualifier des équipes qui se présenteraient à la finale nationale avec un engin non valide. Nous sommes conscients qu’il est très tard pour faire ce genre de précision et nous sommes sincèrement désolés pour les désagréments occasionnés.

Le règlement 4.4 stipule : « Il doit être évident que les points d’appui de l’engin qui le supportent sur la piste se déplacent d’autant que l’anneau de la corde. » Ce qu’on entend par point d’appui et par déplacement a suscité beaucoup de questionnements dans la FAQ. À travers les questions de la FAQ, afin de ne pas limiter inutilement la créativité des engins, nous avons élargi légèrement les critères d’applicabilité du règlement 4.4 en autorisant un écart de 5 cm entre la position moyenne des points d’appui et la position de l’anneau. De plus, afin de faciliter la vérification de ce critère, nous avons défini la position moyenne des points d’appui comme le centre géométrique de toutes les surfaces en contact avec le sol. Autrement dit, une plus grande surface a un plus grand poids dans le calcul de la position moyenne des points d’appui. Ces critères d’applicabilité ont été pensés pour autoriser des engins qui, même s’ils respectent l’esprit du règlement 4.4, voient leurs points d’appui ne pas suivre exactement le mouvement du crochet, comme des engins équipés de chenilles ou avec des roues asymétriques.

Cependant, nous nous sommes rendu compte que ces critères ouvraient également la porte à des concepts d’engin dont la majorité de la masse est immobile, et dont la partie mobile qui tire sur la corde n’est finalement qu’une astuce pour respecter ces critères d’applicabilité et ainsi contourner le règlement 4.4. Ces concepts d’engin vont à l’encontre de l’esprit du défi et les interdire est la raison même de l’existence du règlement 4.4. De plus, ceux-ci offrent des avantages stratégiques majeurs, voire insurmontables, sur des engins de type véhicule conformes à l’esprit du concours. Pour cette raison, même s’ils respectent a priori les tolérances décrites dans la FAQ, nous devons disqualifier ces engins car ils ne respectent ni l’esprit du règlement 4.4, ni l’esprit du concours.

« Respecter l’esprit du concours » est une notion floue et nous comprenons que les participants cherchent à avoir des critères clairs et tangibles à respecter pour leur engin. En réétudiant la question dans son ensemble, nous sommes arrivés à la conclusion que les critères suivants permettaient de confirmer que l’esprit du règlement 4.4 est respecté :

  • À chaque instant, la position moyenne des points d’appui doit se déplacer d’autant que le crochet, la position moyenne étant maintenant le centre gravitationnel des points d’appui plutôt que leur centre géométrique. Autrement dit, le poids relatif de chaque point d’appui est proportionnel à la masse qu’il supporte (et non à sa surface)
  • La tolérance de 5 cm reste : le déplacement de points d’appui VS crochet peut différer jusqu’à un maximum de 5 cm.

Le critère du 5 cm est un critère de concept : nous vérifierons avant la compétition qu’il est respecté selon le fonctionnement prévu de l’engin. Si l’engin est jugé conforme, ce qui arrivera pendant les duels ne pourra pas le disqualifier en vertu du règlement 4.4 (à moins que l’équipe ait fait preuve de malhonnêteté lors de la vérification des engins ou que des modifications soient apportées à l’engin entre les duels) conformément à ce qui est discuté dans la FAQ, la vérification de la tolérance de 5 cm de déplacement maximum du centre gravitationnel des points d’appui est faite par le juge de façon approximative : si le juge a des doutes raisonnables que la tolérance n’est pas respectée, l’engin pourrait être disqualifié. Rappelons que l’important est de respecter l’esprit du règlement 4.4 : « Il doit être évident que les points d’appui de l’engin qui le supportent sur la piste se déplacent d’autant que l’anneau de la corde. » La tolérance du 5 cm est là pour autoriser un véhicule qui, tout en respectant l’esprit du règlement 4.4, a des points d’appui qui ne suivent pas exactement les mouvements du crochet.

Les réponses de la FAQ seront modifiées en conséquence de cette nouvelle approche. Nous comprenons que le centre gravitationnel des points d’appui est difficile à évaluer. Si vous avez un doute sur la conformité de l’engin retenu pour la finale nationale, nous vous invitons à communiquer avec votre répondant local.

Le comité de coordination national du concours Science, on tourne!

Bras de fer : le défi de la 31e édition du concours !

L’équipe du Collégial international Sainte-Anne, gagnante du Prix du défi 2023 !

Le 6 mai dernier avait lieu la finale nationale de la 30e édition du concours scientifique intercollégial Science, on tourne ! au Centre Culturel Berger, sous la réalisation du Cégep de Rivière-du-Loup. Produit par le Centre de démonstration en sciences physiques, l’événement a accueilli plus de 70 étudiantes et étudiants provenant de 24 collèges à travers le Québec. C’est finalement l’équipe du Collégial international Sainte-Anne qui a remporté la compétition avec le Prix du défi, leur engin ayant marqué 31 998 points ! Chaque membre de l’équipe, composée de Jeanne Saulnier, Laetitia Stip et Laurence Chabot, a reçu un montant de 1 000 $ offert par le ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie (MEIE), une inscription gratuite au Forum international Science et Société offerte par l’Association francophone pour le savoir ainsi qu’une modélisation 3D de leur engin par Creaform.

Avec pour thème Tire-toi une bûche!, le défi à relever pour cette édition consistait à construire un engin capable de récupérer trois (3) billots de bois le plus loin possible grâce à l’énergie contenue dans des élastiques. Plus de 250 spectateurs ont eu droit à des prestations originales et ingénieuses, tout en était témoin de la créativité et de la précision de la part des équipes participantes. En plus de devoir appliquer des notions scientifiques et techniques, les personnes finalistes étaient appelées à vulgariser les différents concepts utilisés aux membres du jury et au public venu les encourager.

Pour lire le communiqué de presse 
Pour voir le pointage complet de la compétition

 

Aller en haut de la page